Aiguillonnier des céréales

 

Ce coléoptère d’une dizaine de millimètres attaque céréales et graminées sauvages ou fourragères. Les larves rongent les tiges de l’intérieur et entraînent ainsi la chute des épis.

*         Comment je le reconnais ?

L’aiguillonnier émerge en avril des chaumes de céréales. Il est étroit, cylindrique, de couleur noire avec 2 longues antennes.
-   Des trous dans les tiges sont réalisés par les femelles pour y pondre leurs œufs.
-   Les larves jaunâtres, mesurant entre 10 et 13 mm, sont observables dans le bas des chaumes à la moisson.
-   Des épis blancs pendent sur des tiges cassées, voire tombent au sol.

*         Ses conséquences ?

Une perte de rendement pouvant atteindre 40 % pour les zones sévèrement touchées, mais généralement assez faible. Elle est due à un moindre remplissage des grains combiné à la chute des épis avant récolte.

*         Et pour le combattre ?

En prévention

En cas d’infection

-   En priorité, labourer.
-   Détruire les chaumes par un broyage fin et proche du sol.

Aucun traitement homologué.

 

 

 

 

aiguillonier, meshectares

aiguillonier, meshectares

 

Télécharger la version PDF