Produits

Aucun produit recherché.
×AccueilActualitésMétéo AgricoleVotre devisMon compteEngraisAmendementsPhytosSemencesPiecesAtelierElevageE.P.IBioEnergieInfo phytos

Carie commune

 

Cette maladie cryptogamique est provoquée par le champignon Tilletia caries ou plus rarement Tilletia foetida. Cette maladie, qui avait presque disparu, est aujourd’hui en forte recrudescence, surtout en agriculture biologique où la plus grande vigilance s’impose.

*         Comment je la reconnais ?

Les spores sont à la surface du grain ou dans le sol et le mycélium contamine la plantule sans symptôme. À maturité :
-   grains remplis de spores de coloration noire (et vides d’amidon) ;
-   épis petits et bleutés ;
-   éclatement de l’enveloppe des grains lors de la récolte, pouvant entraîner un nuage noir au battage.

Remarque
À la récolte, une odeur de poisson pourri peut se dégager.

*         Ses conséquences ?

Lors de la récolte, les spores libérées peuvent contaminer les épis sains, mais aussi le sol des cultures et les autres parcelles. Les grains cariés sont perdus et la seule présence de spores suffit à induire un déclassement.
L’impact économique de cette maladie est donc très important.

*         Et pour la combattre ?

Par la graine

Par le sol

-   Reconnaître la maladie au champ peut éviter de contaminer d’autres parcelles.
-   Traiter les semences avec des fongicides efficaces contre les fusarioses.
-   Agriculture Biologique : spécialité à base de Pseudomonas chloroaphis.

-   Pour un sol contaminé, utiliser une spécialité contenant un triazole systémique ou assimilé.
-   Semer des espèces insensibles à la carie du blé (orge, avoine, seigle ou triticale), potentiellement sur plusieurs années car les spores perdurent longtemps.

En cas de doute : récolter la parcelle en dernier, ne pas réutiliser les grains en semence de ferme.
En cas de contamination : incinérer la récolte.

carie, meshectares

carie, meshectares

Télécharger la version PDF