Chrysomèle

 

Diabrotica virgifera virgifera est surveillé sur le territoire français et éliminé là où il est repéré. Il ne peut se développer que dans les cultures de maïs.

*         Comment je le reconnais ?

L’adulte mesure jusqu’à 7 mm. Ses élytres sont noirs et peuvent présenter des rayures jaunes.
La larve est jaune pâle et peut atteindre presque 2 cm. Son corps est peu résistant.
Les symptômes des larves apparaissent par zones. Elles mangent les racines coronaires entraînant une verse suivie d’un redressement ainsi que des pertes au sein des épis.
Les adultes se nourrissent des cuticules, soies, pollen, grains et entraînent aussi des dégâts.

Attention !
Le rhizoctone et les nématodes entraînent aussi un atrophiement des racines, sauf qu’elles sont nécrosées dans le premier cas et toujours présentes dans le deuxième.

*         Ses conséquences ?

Chutes de rendement jusqu’à plusieurs dizaines de quintaux.

*         Et pour le combattre ?

La porosité naturelle des sols argileux les rend plus vulnérables.

En prévention

En cas d’infection

-   Éviter les monocultures de maïs.
-   Utiliser un insecticide au semis (traitement de semence ou micro-granulés).
-   Traiter contre les adultes.

-   Rien à faire pour les larves dans le sol.
-   Appliquer un insecticide en végétation pour éliminer les adultes.

chrysomele, meshectares

chrysomele, meshectares

 

Télécharger la version PDF

 

a