Fusarioses

 

Les fusarioses sont causées par divers champignons des genres Fusarium et Microdochium. F. graminearum reste l’espèce la plus problématique car elle peut produire des mycotoxines.

*         Comment je les reconnais ?

-   Épillets décolorés 2 à 3 semaines après la floraison.
-   Glume marron auréolée de noir.
-   Brunissement du col de l’épi.

*         Leurs conséquences ?

Les épillets contaminés nécrosent précocement, ce qui entraîne un échaudage des épis. Le rendement peut alors chuter de 30 à 70 %, et la qualité boulangère diminuer.
La mycotoxine déoxynivalénol (DON) peut apparaître et dégrader la qualité des récoltes. Sa teneur est limitée à 1250 µg/kg (toxicité pour l’homme et le porc).

*         Et pour les combattre ?

Les fusarioses se développent surtout lors de périodes fortement humides autour de la floraison.

En prévention

En cas d’infection

-   Semer des variétés peu sensibles. Favoriser les rotations (sauf maïs – blé / sorgho – blé).
-   Broyer et enfouir les résidus contaminés.
-   Ne pas irriguer le blé durant les 8 jours suivant la sortie des étamines.

-   Traitements fongicides en cas d’extrême nécessité : le prothioconazole est polyvalent, le tébuconazole et le metconazole aident à lutter contre F. graminearum. Leur efficacité atteint au mieux 70%.
-   Les premiers symptômes apparus, il est déjà trop tard.

fusariose, meshectares

 

fusariose, meshectares

 

Télécharger la version PDF