Piétin échaudage

 

Le champignon du sol Gaeumannomyces graminis tritici est spécifique des graminées. La complexité de la maladie qu’il provoque restreint les moyens de lutte : il est essentiel de ne pas le laisser se développer.

*         Comment je le reconnais ?

La maladie se développe mieux sur les andains de paille des 2 cultures précédentes, en zones localisées ou bien larges et irrégulières.
En sortie d’hiver, les plantes ont peu grandi et tallé, les feuilles jaunissent depuis la pointe et les racines sont nécrosées (noires) sur plusieurs cm.
Lors de l’épiaison, les plantes sont blanches et échaudées, le bas de tige est noir et les racines complètement nécrosées.

Astuce : lavez les racines et comparez plantes atteintes/saines.

Attention !
À l’épiaison, ces maladies semblent similaires :
-   fusarioses de l’épi (groupe d’épillets échaudés)
-   piétin verse (échaudage d’épis isolés)
-   tordeuses (tige sectionnée)

*         Ses conséquences ?

La chute de rendement peut atteindre 50 %.

*         Et pour le combattre ?

Pratiques agronomiques

Traitements phytosanitaires

-   Enrichir les rotations, éviter les céréales après une infection.
-   Semer tardivement.
-   Réduire les apports d’amendements calcaires.
-   Détruire les repousses de céréales et les graminées adventices.
-   Favoriser les céréales moins sensibles (seigle > triticale > orge > blé tendre > blé dur).
-   Broyer et répartir les andains de paille + tasser le sol.

Un traitement de semences à base de silthiofam possède une efficacité de 50 %. Il est à appliquer avec un traitement fongicide, mais jamais 2 ans de suite.

pietin echaudage, meshectares

pietin echaudage, meshectares

 

Télécharger la version PDF