Produits

Aucun produit recherché.
×AccueilActualitésMétéo AgricoleVotre devisMon compteEngraisAmendementsPhytosSemencesPiecesAtelierElevageE.P.IBioEnergieInfo phytos

Rouille jaune

 

Cette maladie cryptogamique est due à un champignon nommé Puccinia striiformis. Il s’agit d’un champignon parasite qui ne peut pas vivre sans son hôte (la plante).
Une intervention contre la rouille jaune doit être menée sitôt que la maladie est détectée, le plus souvent en début de montaison.

*         Comment je la reconnais ?

Elle forme des petits foyers bien délimités (1 m²), partant principalement de l’intérieur du champ.
Sur les feuilles supérieures, des pustules jaunes à orangées de petite taille (0,5 mm) s’alignent en suivant les nervures. Elles produisent ensuite des taches jaunes pâles avant de noircir.
Au niveau des épis, des spores peuvent être présents sur le grain (soulever les glumes). Les épillets peuvent aussi être décolorés.

Attention !
La rouille brune ne forme pas de foyers dans les champs et ses pustules sont dispersés sur les feuilles.

*         Ses conséquences ?

Maladie la plus nuisible, compliquée à gérer lorsqu’elle n’est repérée que tardivement.

*         Et pour la combattre ?

La rouille jaune apprécie les printemps frais et humides, les hivers doux, mais pas les températures élevées.

En prévention

En cas d’infection

-   Semer des variétés résistantes (attention au contournement des résistances) en évitant les endroits touchés les années précédentes.
-   Détruire les repousses.
-   Espacer les plants et éviter une humidité stagnante.
-   Fractionner les apports d’azote.
-   Agriculture biologique : bouillie bordelaise ou décoction de presles.

-   Traiter au stade T0 plutôt qu'au stade 1 à 2 nœuds évite la perte de 11 à 15 q/ha, selon une étude menée par Arvalis.
-   Utiliser des fongicides à base de triazoles ou de strobulines en agriculture classique.
-   En dernier recours, il faut se résoudre à brûler les zones touchées.
Fongicides : 35 à 50€/L - 1 à 1,5L/ha

rouille jaune, meshectares

rouille jaune, meshectares

 

Télécharger la version PDF