Glossaire de l'agriculture

Acarien : a Les acariens tétranyques sont plus présents dans le sud et le centre de la France. Leur développement rapide, surtout en été, peut leur permettre d'effectuer 3 cycles générationnels sur une saison de maïs.

Adventice : adjectif ou nom désignant une mauvaise herbe

Adventif : adjectif, qualifie les racines qui apparaissent sur les tiges ou les rhizomes.

Agricoles et alimentaires : en terme d’entreprises (secteur) c’est l’ensemble des entreprises dont l’activité principale, au sens de la Naf rév. 2 (cf. ce terme), fait partie des « Industries alimentaires » et de la « Fabrication de boissons » à l’exclusion de l’artisanat commercial (cf. ce terme). En terme d’activité (branche), c’est l’ensemble des activités de fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac.

Agriculture biologique : l’agriculture biologique recourt à des pratiques culturales et d’élevages soucieuses du respect des équilibres naturels. Elle gère de façon globale la production en favorisant l’agrosystème mais aussi la biodiversité, les activités biologiques des sols et les cycles biologiques. L’agriculture biologique se définit par l’utilisation de pratiques spécifiques de production (emploi d’engrais verts, lutte naturelle contre les parasites), l’utilisation d’une liste limitée de produits de fertilisation, de traitement, de stockage et de conservation. En élevage, à l’alimentation biologique s’ajoutent les conditions de confort des animaux (limites de chargement notamment) et des traitements, en cas de maladie, à base de phytothérapie, homéopathie et aromathérapie. Ainsi, le passage d’une agriculture conventionnelle à biologique nécessite une période de conversion pour les terres de deux ou trois ans et pour les animaux variable selon les espèces. La conformité des productions agricoles biologiques à un cahier des charges permet l’obtention du certificat pour commercialiser des produits avec la mention « agriculture biologique ». Cf. « signes de qualité des produits ».

Agriculture biologique : mode de production agricole n'utilisant pas de produits chimiques de synthèse ou limitant leur emploi.

Agriculture de précision : mode de production agricole visant à optimiser les rendements et investissements en localisant les apports d'intrants et en tenant compte de la variabilité intra-parcellaire.

Agriculture intensive : Système de production qui repose sur une forte utilisation d'intrants dans le but de rentabiliser la production au maximum.

Agriculture raisonnée : mode de production agricole visant à optimiser le résultat économique en maitrisant les quantités d’intrants, et notamment les substances chimiques utilisées (pesticides, engrais) dans le but de limiter leur impact sur l’environnement.

Agriculture : ensemble des travaux transformant le milieu naturel pour la production de végétaux et d'animaux utiles à l'Homme.

Aiguillonier : Ce coléoptère d'une dizaine de millimètres attaque les céréales et graminées. Les larves rongent les tiges de l'intérieur et entraînent ainsi la chute des épis. 

Allaitement : opération qui consiste à nourrir les jeunes animaux d'élevage soit avec le lait maternel, soit avec du lait de remplacement.

Alpage : pâturage de montagne où les troupeaux de bovins, d'ovins ou de caprins sont conduits essentiellement l'été.

Altise : Ce ravageur attaque par vagues, ce qui rend la lutte difficile. Ses dégâts les plus importants sont sur les colzas semés tardivement et encore jeunes lors de l'arrivée de l'insecte. Il faut une bonne réactivité et surveillance pour limiter les dégâts. 

Amendement : apport d'un produit destiné à améliorer la qualité des sols (en termes de structure et d'acidité).

Ammonitrate : engrais azoté minéral à base de nitrate d'ammonium.

Andain : bande de fourrage laissé sur le champ après le fauchage.

AOP: appellation d’origine protégée. Cf. « signes de qualité des produits ».

Aoûtement : processus de lignification des jeunes rameaux des plantes ligneuses.

Apiculture : élevage des abeilles pour la production de miel.

Appellation d'origine contrôlée : label de qualité des produits alimentaires traditionnels français

Aquaculture : terme générique désignant toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique.

Araire : instrument aratoire tracté par un animal qui scarifie le sol superficiellement.

Arboriculture fruitière : branche de l’arboriculture spécialisée dans la culture des arbres fruitiers afin d'en récolter les fruits.

Artisanat commercial: champ qui rassemble les activités de charcuterie et de boulangerie pâtisserie en artisanat commercial. Ces activités font partie, au sens de la Naf rév. 2 (cf. ce terme), des « industries alimentaires ».

Ascochyta

Assolement : répartition des terres d'une exploitation agricole en parties distinctes, appelées soles, consacrées chacune à une culture donnée pendant une saison culturale.

Autre multirégionale: cf. «degré d’implantation de l’entreprise dans une région».

Autres bois d’industrie : bois destiné à la fabrication de bois de mine, de poteaux de lignes électriques ou téléphoniques, de piquets, pieux, échalas, etc. Cf. « bois d’industrie ».

Aviculture : élevage des volailles et plus généralement des oiseaux.

Bétail : terme collectif désignant les gris animaux d'élevage. On distingue le gros bétail (bovins, chevaux, mulets, ânes) et le petit bétail (moutons, chèvres, porcs).

Binage : En agriculture et jardinage, le binage consiste à ameublir la couche superficielle du sol autour des plantes cultivées.

Bisannuelle : adjectif désignant une plante vivant pendant deux saisons successives.

Black Chaff

Blaniule

Bois certifié : cf. « Certification forestière ».

Bois d’industrie : comprend le bois de trituration et les autres bois d’industrie.

Bois de trituration : bois destiné à être déchiqueté ou dissous pour la fabrication de pâte à papier ou de panneaux de particules ou de fibres.

Bois énergie : ou encore bois de feu ou bois de chauffage est un bois destiné à la combustion ou à la carbonisation.

Bois sous rails : bois utilisés pour la fixation des rails de chemin de fer. Ce groupe comprend les traverses et les appareils de voie.

Brabant : Charrue, destinée au labour à plat

Branche agriculture : regroupement de l’ensemble des unités dont l’activité est réputée agricole au sens de la Naf (cf. ce terme) : cultures de végétaux, élevage d’animaux, travaux agricoles à façon, chasse et activités annexes. Ces activités se retrouvent notamment dans les exploitations agricoles, les entreprises de travaux agricoles, les coopératives d’utilisation du matériel agricole, les coopératives viticoles et les centres d’insémination artificielle.

Bulbe : organe végétal souterrain formé par un bourgeon entouré de feuilles charnues, permettant à la plante de reformer chaque année ses parties aériennes.

Bulbille : nom féminin. Bourgeon renflé destiné à se détacher de la plante qui l'a produit et à donner naissance à une nouvelle plante.

Buttage : opération destinée à ramener la terre au pied des plantes, en forme de butte.

Calcicole : adjectif, qui se plait en terrain calcaire.

Calcifuge : adjectif, qui fuit les terrains calcaires.

Carie

Cécidomyie équestre

Cécidomyie orange

Cèphe des chaumes

Céréale : Une céréale est une plante cultivée principalement pour ses graines utilisées dans l'alimentation de l'Homme et des animaux domestiques

Certification forestière : système destiné à assurer au consommateur que les produits commercialisés par les propriétaires forestiers, industriels du bois et négociants proviennent de forêts gérées durablement.

cf. « PBS ».

Chaptalisation : opération qui consiste à ajouter du sucre au moût pour augmenter le degré d'alcool final du vin.

Charançon de la tige

Charançon des siliques

Charges d’approvisionnement: elles regroupent les charges suivantes : engrais, amendements, semences et plants, produits de défense des végétaux, aliments des animaux, produits vétérinaires, produits de reproduction animale, emballages, combustibles, carburants et lubrifiants, produits d’entretien, fournitures d’atelier, fournitures de bureau, denrées pour le personnel, matériaux divers, autres fournitures consommables et matières premières.

Charolaise : race bovine française à viande.

Charrue : instrument aratoire servant à labourer les champs et retournant la terre latéralement.

Chaulage : apport d'amendements calciques ou calco-magnésiens à un sol pour en corriger l'acidité.

Chaume : partie des tiges de céréales couvrant encore un champ après la moisson.

Chef d’exploitation ou premier co-exploitant : personne physique qui assure la gestion courante et quotidienne de l’exploitation, c’est-à-dire la personne qui prend les décisions au jour le jour. Le nombre de chefs d’exploitation est égal au nombre d’exploitations.

Chiffre d’affaires : ventes de marchandises + production vendue de biens et de services (hors taxes).

Chrysomèle

Cicadelle (Céréales)

Cicadelle (Maïs)

Circuit court : mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire entre l’exploitant et le consommateur.

Cirphis

Clap : système d’information alimenté par différentes sources dont l’objectif est de fournir des statistiques localisées au lieu de travail jusqu’au niveau communal, sur l’emploi salarié et les rémunérations pour les différentes activités des secteurs marchand et non marchand.

Collet : zone de transition entre la racine d'une plante et sa tige.

Compost : résultat de la décomposition (fermentation) aérobie de matières organiques fraîches (biomasse) en un produit vivant et fertile.

Comptes de l’agriculture : les comptes de l’agriculture sont une opération de comptabilité nationale (ou macroéconomique) qui a pour but de chiffrer de manière très globale les éléments concernant la valeur de la production, des charges et des subventions des unités appartenant à la branche agriculture (cf. ce terme). Ils sont établis au niveau national (France métropolitaine et Dom) par l’Insee et au niveau régional par le SSP.

Cône : Organe reproducteur des Gymnospermes.

Consommation intermédiaire (CI) : valeur des biens et des services consommés au cours de la période dans le processus courant de production.

COP : céréales, oléagineux, protéagineux.

Cover crop : pulvériseur à trains de disques tandem destiné à ameublir les sols

Criocère

Cultivar (contraction de l'anglais cultivated variety) est le résultat d'une sélection (biologie), d'une hybridation ou d'une mutation spontanée chez les végétaux.

Culture dérobée : Culture mise en place sur une parcelle entre deux cultures principales (exemple : le trèfle)*

Cycle de l'azote : cycle biogéochimique qui décrit la succession des modifications subies par les différentes formes de l'azote (diazote, nitrate, nitrite, ammoniac, azote organique (protéines)).

Cycle de l'eau : ou cycle hydrologique est un modèle représentant les flux entre les grands réservoirs d'eau liquide, solide ou gazeuse, sur Terre

Cylindrosporiose

Débourrement : sortie de sa bourre pour un bourgeon, phase de reprise de végétation et d'allongement des bourgeons.

Déchaumage : façon culturale consistant en un travail superficiel du sol destiné à enfouir les chaumes et restes de paille afin de favoriser leur décomposition.

Degré d’implantation de l’entreprise dans une région : pour une région donnée, une entreprise est qualifiée de : mono-régionale si tous les salariés de l’entreprise travaillent dans un établissement implanté dans la région ; quasi-mono-régionale si au moins 80% des salariés de l’entreprise travaillent dans un établissement implanté dans la région ; majoritairement régionale si 50 à 80% des salariés de l’entreprise travaillent dans un établissement de la région ; autre multirégionale si moins de 50 % des salariés de l’entreprise travaillent dans un établissement implanté dans la région.

Doryphore : insecte de l'ordre des coléoptères (Leptinotarsa decemlineata), aux élytres jaunes rayés de noir, ravageur des feuilles de pommes de terre et d'autres solanacées.

Drainage : opération qui consiste à favoriser artificiellement l'évacuation de l'eau excédentaire présente dans le sol.

EARL : exploitation agricole à responsabilité limitée. Forme de société civile spécifique à l’agriculture, régie par le code rural. La société unipersonnelle ou entre époux est admise, la participation de tous les associés aux travaux n’est pas obligatoire. En revanche, les associés ne bénéficient pas de la transparence juridique. La responsabilité financière des associés est limitée.

EBE : cf. « excédent brut d’exploitation ».

Échaudage : Accident de végétation auquel sont exposées les céréales et la vigne, abîmant la fructification.

économique qui participe à la production agricole et qui répond à certains critères : elle a une activité agricole soit de production, soit de maintien des terres dans de bonnes conditions agricoles et environnementales ce qui lui permet de recevoir des aides découplées de l’outil de production (DPU), soit de mise à disposition de superficies en pacage collectif qui lui permet de déposer un dossier de demande de prime herbagère agroenvironnementale

Écorce : revêtement extérieur protecteur du tronc, des branches et des racines des arbres, et plus généralement des plantes ligneuses.

Écurie : bâtiment d'élevage destiné au logement des équidés (chevaux, ânes, etc.)

Élevage : ensemble des opérations agricoles ayant pour objet d'assurer la reproduction des animaux et leur entretien en vue de leur utilisation (travail, loisirs) ou de leur produits (viande, lait, cuir, etc.).

Elle résulte de la combinaison d’une production et d’un terroir délimité dans lequel interagissent des facteurs naturels, climatiques, physiques, et humains conférant au produit une typicité particulière. Ce dernier fait l’objet d’une procédure d’agrément officielle auprès de l’Inao (Institut national des appellations d’origine). Trois types de produits sont concernés : les vins et eaux-de-vie, les produits laitiers et d’autres produits agroalimentaires telles l’huile ou les olives. 2° le Label Rouge atteste qu’un produit possède un ensemble de caractéristiques établissant un niveau de qualité supérieur le distinguant des produits similaires. La demande de label est déposée à la Commission nationale des labels et certifications de conformité (CNLC). 3° le label Agriculture Biologique (AB) atteste que le produit agroalimentaire est issu d’un système de production agricole spécifique qui exclut en particulier l’usage d’engrais, de pesticides de synthèse et d’organismes génétiquement modifiés. Cf. « agriculture biologique ». 4° l’appellation d’origine protégée (AOP) désigne la dénomination d’un produit dont la production, la transformation et l’élaboration doivent avoir lieu dans une aire géographique déterminée avec un savoir-faire reconnu et constaté. Le nom d’une région ou d’un lieu déterminé sert à désigner le produit. L’AOP est la transposition au niveau européen de l’AOC française pour les produits laitiers et agroalimentaires. Pour la viticulture, l’AOP regroupe l’AOC et les VDQS. Cf. « vins d’appellation ». 5° régie par le règlement européen, l’indication géographique protégée (IGP) distingue un produit dont toutes les phases d’élaboration ne sont pas nécessairement issues de la zone géographique éponyme mais qui bénéficie d’un lien à un territoire et d’une notoriété. 6° l’appellation spécialité traditionnelle garantie (STG) est une dénomination européenne qui ne fait pas référence à une origine mais a pour objet de mettre en valeur la composition traditionnelle du produit ou un mode de production traditionnel.

Elles peuvent être semées en culture pure (raygrass anglais, dactyle, etc.), en mélanges de graminées fourragères ou bien de graminées fourragères mélangées à des légumineuses fourragères. Elles sont exploitables en fauche et/ou pâture. Leur flore est composée d’au moins 20% de graminées semées. Ces prairies sont dites temporaires jusqu’à ce qu’elles aient donné lieu à six récoltes, c’est-à-dire jusqu’à leur sixième année d’exploitation. À partir de leur septième récolte (ou année d’exploitation) elles sont assimilées à des surfaces toujours en herbe.

En effet, le compte de résultat n’est disponible que pour l’ensemble de l’entreprise.

Engrais : cf. « fertilisation ».

Engrais vert : culture temporaire destinée à être enfouie rapidement pour assurer un apport d'éléments nutritifs à la culture suivante.

Engrais : substances minérales ou organiques destinées à apporter aux plantes des compléments d'éléments nutritifs de façon à améliorer leur croissance et augmenter le rendement et la qualité des cultures.

Enquête annuelle de branche : la branche est l’ensemble des « fractions d’entreprise » correspondant à une même activité définie par la nomenclature d’activités française (Naf - cf. ce terme). Une même entreprise relève d’autant de branches qu’elle exerce d’activités. Les informations par branche sont les plus intéressantes pour mesurer les productions en volume. Cf. « branche agriculture », «enquêteProdcom».

Enquête pratiques culturales : les enquêtes pratiques culturales décrivent les interventions des exploitants agricoles sur leurs parcelles entre une récolte et la suivante : travail du sol, semences utilisées, engrais épandus et traitements phytosanitaires. Des enquêtes ont eu lieu en 1994, 2001, 2006 et 2011 pour les grandes cultures et en 2006 et 2010 pour la viticulture. Ces enquêtes permettent notamment d’éclairer l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement. Elles sont réalisées par le ministère en charge de l’Agriculture, avec la collaboration du ministère en charge de l’Écologie. Les résultats sont utilisés dans le cadre de la directive « nitrates » et du plan Ecophyto 2018.

Entraide (agriculture) : système de péréquation du travail en agriculture

Épi : inflorescence dont les fleurs sont disposées autour d'un axe central, sans pédicelle ou avec un pédicelle très court.

Épillet : épi secondaire qui, regroupé à d'autres, forme un épi ou une panicule.

Ergot

Esa : enquête sectorielle annuelle. S’agissant des industries agricoles et alimentaires (IAA), l’enquête sectorielle annuelle (Esa) a pris le relais en 2008 de l’enquête annuelle d’entreprise (EAE) mais en élargissant le champ. Esa est exhaustive sur les entreprises de 20 salariés et plus et échantillonnée sur les moins de 20. Esane (cf. ce terme), en confrontant les données issues d’Esa et les données administratives (déclarations annuelles sur les bénéfices adressées à la direction générale des finances publiques), en particulier celles sur le chiffre d’affaires, améliore les résultats.

Esane : Élaboration de la Statistique Annuelle d’Entreprise. C’est un dispositif multisources élaboré par l’Insee sur les entreprises appartenant au système productif qui renforce l’utilisation des sources administratives tout en maintenant les enquêtes sectorielles annuelles. Il s’appuie sur l’enquête Esa (cf. ce terme) et les sources administratives BIC (bénéfices industriels et commerciaux), BNC (bénéfices non commerciaux), BA (bénéfices agricoles) et les DADS (Déclarations Annuelles de Données Sociales).

Espaces artificialisés : sols artificialisés non bâtis, sols revêtus ou sols bâtis. Les sols artificialisés comprennent les sols bâtis, clos et couverts comme les immeubles et maisons d’habitation, les immeubles de bureaux ou commerciaux, les usines et les bâtiments agricoles, ou couverts seulement comme les halles de marchés, les quais de gare ou les hangars agricoles. Les serres et abris hauts leur sont rattachés. Les sols revêtus ou stabilisés comprennentles routes, autoroutes, voies ferrées, chemins forestiers et agricoles, places, squares ronds-points, parcs de stationnement. Les cours de ferme et les sols stabilisés par le passage fréquent d’engins de chantier leur sont rattachés. Les autres sols artificialisés comprennent les mines, carrières, décharges, chantiers, terrains vagues, ainsi que les espaces verts artificialisés : espaces verts urbains, équipements sportifs et de loisirs.

Essence : synonyme d'espèce d'arbre chez les forestiers.

Étable : bâtiment d'élevage destiné au logement des bovins (vaches, veaux, etc.).

Etablissement : c’est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l’entreprise. Un établissement produit des biens ou des services : ce peut être une usine, une boulangerie, un magasin d’une coopérative, etc. Il constitue le niveau le mieux adapté à une approche géographique de l’économie. Il est identifié par son numéro siret de 14 chiffres.

Étançon : pièce métallique supportant les pièces travaillantes dans une charrue.

Évapotranspiration : quantité d'eau totale transférée du sol vers l'atmosphère par l'évaporation au niveau du sol et par la transpiration des plantes.

Excédent brut d’exploitation (EBE) : il correspond au flux de ressources généré, au cours de l’exercice, par la gestion courante de l’exploitation (ou de l’entreprise) sans tenir compte de sa politique d’investissements (amortissements) et de sa gestion financière (frais financiers). L’EBE est calculé par différence entre la valeur de la production de l’exercice, augmentée des subventions d’exploitation et des indemnités d’assurance, et celle des consommations intermédiaires, des fermages, des primes d’assurances, des impôts et taxes, et des charges de personnel. Dans la définition de l’EBE retenue par le Rica (et par les comptes de l’agriculture), les charges sociales de l’exploitant ne sont pas prises en compte pour le calcul de ce solde intermédiaire de gestion.

Exploitant forestier : entrepreneur responsable de l’activité de négoce du bois en achetant le bois sur pied pour le revendre aux entreprises de la première transformation comme les scieries. Il peut réaliser la récolte ou la confier à un entrepreneur de travaux forestiers.

Exploitation agricole : l’exploitation agricole est, au sens de la statistique agricole, une unité

Exploitation agricole : entreprise constituée en vue de la production agricole et caractérisée par une gestion unique et des moyens de production propres.

Exploitation par classe de dimension économique :

Faculté germinative :

Fermage : cf. « mode de faire-valoir ».

Ferme : c'est au sens propre une exploitation agricole exploitée sous le régime du fermage et dont le gérant est le fermier.

Fertilisation : les livraisons désignent le volume des ventes d’engrais aux distributeurs, exprimé en poids d’élément utile, ce qui rend comparable des engrais de concentration variable. Les consommations désignent le rapport des livraisons à la surface fertilisable (surface agricole utilisée, diminuée des surfaces en jachères et en parcours et alpages). Assimiler ces ventes à l’utilisation réelle des engrais par les agriculteurs est une approximation. D’une part, dans les régions abritant une zone portuaire, des sièges d’organismes de distribution ou des ateliers de mélanges, la destination finale du produit peut être hors de la région. D’autre part, ces données ne prennent pas en compte les variations de stocks entre le début et la fin de la campagne chez les distributeurs et chez les agriculteurs. Une autre approche de l’utilisation figure page 36 : elle mobilise les données de l’enquête pratique culturale 2011 pour les appliquer à l’assolement issu de la statistique agricole annuelle 2010.

Fertilisation : processus consistant à apporter à un milieu de culture, tel que le sol, les éléments minéraux nécessaires au développement de la plante.

Feu bactérien : maladies des plantes de la famille des Rosacées provoquée par la bactérie Erwinia amylovora.

Fixation biologique de l'azote : processus qui permet de produire des substances protéiques à partir de l'azote gazeux présent dans l'atmosphère et l'environnement.

Fourrage : plante, ou mélange de plantes, cultivée pour ses parties végétatives (feuilles, tiges, éventuellement racines), que l'on utilise soit à l'état frais, soit conservés, généralement par séchage, pour l'alimentation des animaux.

Friche : Formation végétale résultant de l'arrêt de l'activité agricole.

Froment : Autre nom du blé

Fructification : Formation des fruits ; époque de cette formation

Fruit : organe de la plante composé des graines et de leur enveloppe.

Fumagines

Fumier : Mélange solide de déjections animales et de litière, utilisé comme amendement organique.

Fusariose

Gaec : groupement agricole d’exploitation en commun. Forme de société spécifique à l’agriculture, régie par le code rural, le Gaec se caractérise principalement par la participation de tous les associés aux travaux, une responsabilité financière limitée et le principe de transparence : les associés conservent sur le plan économique, social et fiscal leur statut de chef d’exploitation.

Gavage : Action d'introduire dans l'œsophage de certains oiseaux, en vue de les engraisser rapidement, des aliments concentrés en quantités élevées.

Gazon : Terrain couvert d'herbes, principalement de graminées vivaces semées le plus souvent en mélange et maintenues à l'état végétatif par des tontes fréquentes.

Génisse : Nom donné à une femelle de l'espèce bovine quelques semaines après sa naissance et jusqu'à sa première mise-bas.

Géomyze (Céréales)

Géomyze (Maïs)

Germination : Ensemble des phénomènes par lesquels la plantule, en vie ralentie dans la graine mûre, commence une vie active et se développe grâce aux réserves contenues dans cette dernière.

Gestation :

Gestion durable : « gestion et utilisation des forêts d’une manière et à une intensité telles qu’elles maintiennent leur biodiversité, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur potentiel à satisfaire, maintenant et dans le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes, aux niveaux local, national et global, et sans causer de dommages à d’autres écosystèmes» (déclaration H1 d’Helsinki).

Graine : ovule fécondé qui, après dispersion et germination, donne de nouvelles plantes.

Greffe : La greffe est une manière de fusionner deux ou plusieurs variétés d’une même espèce. Ainsi tous les pieds de vigne français sont greffés avec une variété de cépage qui résiste au phylloxéra dit greffon, quand le cépage situé au-dessus et lui retenu pour ses qualités de production et de goût

Grume : tronc ou section de tronc d’un arbre abattu et ébranché (recouvert ou non de son écorce).

Grume : Tronc d'arbre abattu, ébranché, encore couvert de son écorce.

Guano : Fertilisant naturel à base de fientes d’oiseau.

Haie : association d'arbustes ou d'arbres généralement plantés et entretenus pour former une clôture ou une protection contre le vent.

Haras : établissement dans lequel sont entretenus les reproducteurs des espèces équines pour la multiplication et l’amélioration des races.

Héliothis

Helminthosporiose

Hépiale

Herbage : terme désignant les prairies naturelles ou artificielles.

Herbicide : substance active ou préparation ayant la propriété de tuer les végétaux.

Herse : instrument agricole constitué d'un châssis en forme de grille munie de dents courtes permettant un travail superficiel du sol.

Hétérosis : Accroissement de la vigueur ou des performances d'un individu croisé par rapport à la moyenne de ses deux parents.

Horticulture : Du latin hortius le jardin, l’horticulture consiste en la culture de plante généralement à fleurs pour l’ornement.

Humification : processus de transformation de la matière organique en humus sous l’influence de la microfaune et de la microflore du sol.

Humus : résidu noirâtre provenant de la décomposition dans le sol des déchets organiques sous l'action des organismes détritivores (bactéries, champignons et arthropodes), susceptible de prendre l'état colloïdal.

Hybridation :

IAA : cf. « industries agroalimentaires ».

IGP : indication géographique protégée. Cf. « signes de qualité des produits ».

Île-de-France : race ovine française.

Immobilisations : ensemble des actifs corporels, incorporels et financiers inscrits au bilan, utilisés de manière durable. Les animaux reproducteurs sont inclus dans les actifs corporels.

Insecte ravageur : insecte nuisible pour les cultures agricoles, pour les arbres et la végétation en général.

Insecticide systémique : insecticide qui pénètre dans les tissus de la plante et est véhiculé par la sève.

Insecticide : substance active ou préparation ayant la propriété de tuer les insectes.

Insémination artificielle : en élevage, technique qui consiste à féconder artificiellement une femelle.

Instrument aratoire : outil ou une machine qui sert au travail du sol, c'est-à-dire à l'ameublir, le labourer, le biner.

Interculture : L’interculture est une culture de plante intermédiaire entre deux rotations par exemple blé sur blé, son but est de casser le cycle et l’implantation de parasites, de couvrir le sol face à l’érosion mais aussi de retravailler la terre lors de semis de CIPAN par exemple.

Irrigation : opération consistant à apporter artificiellement de l’eau à des végétaux cultivés pour en augmenter la production et permettre leur développement normal en cas de déficit hydrique.

Jachère : État d'une parcelle entre la récolte d'une culture et l'implantation de la suivante.

Jardin : Lieu, souvent clos, où l'on cultive des plantes ornementales (jardin d'agrément), des légumes (potager), des arbres fruitiers (verger).

Jersiaise : race bovine européenne.

Label Rouge : cf. «signes de qualité des produits » Le respect d’un cahier des charges permet la labellisation.

Labour : Pratique culturale consistant à découper la terre en une ou plusieurs bandes et à la retourner à l'aide d'une charrue

Lactation : Période physiologique succédant à la mise bas, pendant laquelle une femelle de mammifère produit du lait.

Lactosérum : Sous-produit de la fromagerie dont la composition est celle d'un lait sans caséine ni matière grasse.

Lait : Liquide alimentaire, opaque blanc mat, légèrement bleuté ou plus ou moins jaunâtre, à l'odeur peu marquée et au goût douceâtre, sécrété, après parturition, par la glande mammaire des animaux mammifères femelles, pour nourrir leur(s) nouveau-né(s).

Ligneux : se dit d'une plante dont la tige a la consistance du bois, grâce à la lignine qu'elle contient.

Limace

Lisier : Mélange complet des déjections (fèces et urine) des bovins et des porcins.

Lutte biologique : action qui consiste à combattre les ravageurs des cultures en utilisant leurs ennemis naturels : pathogènes, prédateurs ou parasites, tout en réduisant le recours aux pesticides chimiques.

Machine à traire : machine permettant de traire le bétail.

Majoritairement régionale : cf. «degré d’implantation de l’entreprise dans une région».

Mammite : Inflammation de la mamelle chez un mammifère femelle.

Maraîchage : Action de cultiver des plantes légumières

Marcescent : adjectif, se dit d'une plante dont les feuilles mortes persistent tout l'hiver.

Marcottage : Le marcottage est une technique humaine ou naturelle, une plante arbustive créé un nouveau plant autonome à partir d’une tige qui est venue au contact du sol. La totipotence des cellules végétales seules permet la dédifférenciation des cellules « tige » en cellules « racine » par exemple.

Matière active : La matière active constitue la molécule qui est responsable du mécanisme d’inhibition ou d’augmentation d’un phénomène, dans un anti-limace, la molécule active est le méthaldéhyde qui est limacide.

Méligèthe

Merrain : planche obtenue en débitant un billot de bois, principalement de chêne, par fendage, et servant à confectionner les douves des tonneaux.

Métayage : cf. « mode de faire-valoir ».

Microdochium

Mildiou

Beaucoup d’espèces sont sensibles à ce champignon du sol. Il peut attaquer toutes les céréales d’hiver, d’été ainsi que de nombreuses graminées.

Minéralisation : décomposition de la partie organique d'une matière qui contient également une partie minérale. Par exemple : le compostage, la combustion

Mode de faire-valoir : type de relations existant entre le propriétaire des terres agricoles et l’exploitant. Lorsque le propriétaire exploite lui-même ses terres, on parle de faire-valoir direct. Lorsque l’exploitant prend la terre en location, moyennant un loyer d’un montant fixe, on parle de fermage. Dans le cas du métayage, l’exploitant cède un pourcentage de sa production au propriétaire. Le métayage devenu très marginal est en général regroupé avec la catégorie « fermage ».

Moisson : récolte des céréales.

Moissonneuse-batteuse : machine agricole automotrice destinée à la récolte de plantes à graines, principalement les céréales, en une seule opération.

Monoculture : forme particulière de rotation culturale dans laquelle une seule culture est maintenue dans une parcelle donnée pendant plusieurs années.

Monorégionale : cf. « degré d’implantation de l’entreprise dans une région ».

Montaison : La montaison est une période d’élongation inter-nœud chez les graminées, il s’agit donc d’une phase de croissance et qui donnera la futur paille chez les céréales à paille.

Motoculteur : engin agricole motorisé pour le travail de la terre, généralement de faible puissance et dont la conduite est assurée par un homme à pied.

Mouche de Hesse

Mouche des semis (Céréales)

Mouche des semis (Maïs)

Mouche grise

Mouche jaune

Mouche mineuse

Mouche noire

Multiplication végétative : mode de reproduction asexuée utilisé chez les plantes.

Mytiliculture : forme d'aquaculture consistant en l'élevage des moules.

Naf : nomenclature d’activités française. La Naf est dérivée de la nomenclature européenne d’activités (Nace), elle-même dérivée de la nomenclature de l’Onu (Citi).

Naf rév. 2 : nomenclature d’activités française révisée 2 entrée en vigueur au 1er janvier 2008. Cette révision a entraîné quelques modifications du périmètre des industries agricoles et alimentaires et de la coopération agricole (IAA). Pour connaître le détail les activités introduites ou redéfinies dans l’enquête Prodcom (cf. ce terme), consulter sur le site Agreste la publication « Chiffres et données » (n° 171 – juillet 2010). Pour l’ensemble de la Naf rév. 2, consulter le site de l’Insee www.insee.fr.

Nématode Ditylenchus

Nématode Heterodera

Nitrate : ion NO3- qui est la forme de l'azote assimilable par les plantes

Nitrates : sels de l'acide nitrique dont plusieurs sont utilisés comme fertilisants.

Nitrification : processus se déroulant dans le sol sous l'action de micro-organismes spécifiques qui conduit à la transformation de l'ammoniac en nitrate assimilable par les plantes.

Nodosités petites boursouflures se formant sur les racines de certaines espèces de plantes, notamment les Fabacées, sous l'action de bactéries du genre Rhizobium vivant en symbiose avec la plante.

Normande : race bovine française mixte.

OGM : organisme génétiquement modifié, organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par génie génétique.

Oïdium

Oléagineux : plante cultivée spécifiquement pour ses graines ou ses fruits riches en matières grasses, dont on extrait de l'huile à usage alimentaire, énergétique ou industriel.

Organe adventif : un organe en botanique, apparaissant à un endroit « où l'on ne s'y attend pas ».

Ostréiculture : forme d'aquaculture consistant en l'élevage des huîtres.

Otex : orientation technico-économique des exploitations agricoles. Cf. «PBS».

Paillage : L’action de pailler est double, il peut s’agir de préparer la litière d’un animal d’élevage ou de protéger une culture végétale du froid et du gel en apposant une couche de paille autour du pied de la plante.

Paille : La paille est un co-produit de la culture céréalière, à l’issue de la moisson, qui caractérise la récolte du grain, il y a l’andainage ou la paille sèche dans le champ.

PBS : production brute standard. Elle décrit un potentiel de production des exploitations. Les surfaces de culture et les cheptels de chaque exploitation sont valorisés selon des coefficients. Ces coefficients de PBS ne constituent pas des résultats économiques observés. Ils doivent être considérés comme des ordres de grandeur définissant un potentiel de production de l’exploitation par hectare ou par tête d’animaux présents hors toute aide. Pour la facilité de l’interprétation, la PBS est exprimée en euros, mais il s’agit surtout d’une unité commune qui permet de hiérarchiser les productions entre elles. La variation annuelle de la PBS d’une exploitation ne traduit donc que l’évolution de ses structures de production (par exemple agrandissement ou choix de production à plus fort potentiel) et non une variation de son chiffre d’affaires. La contribution de chaque culture et cheptel permet de classer l’exploitation agricole dans une orientation technico-économique (Otex) selon sa production principale. La nomenclature Otex française de diffusion détaillée comporte 15 orientations. À partir du total des PBS de toutes ses productions végétales et animales, une exploitation agricole est classée dans une classe de dimension économique des exploitations (Cdex). La Cdex comporte 14 classes avec fréquemment les regroupements suivants : - petites exploitations : 0 à 25 000 euros de PBS - moyennes exploitations: 25000 à 100000 euros de PBS - grandes exploitations : plus de 100 000 euros de PBS.Il arrive que l’on distingue les « très grandes exploitations » (PBS supérieure à 250 000 euros). La PBS «2007» utilisée est calculée à partir de coefficients issus de valeurs moyennes calculées sur la période 2005 à 2009.

Permaculture : mode de production visant à créer un système agricole soutenable, économe en énergie (travail manuel et mécanique, carburant…) et respectueux des êtres vivants et de leurs relations réciproques.

Persistant : se dit d'un organe, notamment les feuilles, qui restent en place à chaque saison.

Phoma

Phosphate naturel : engrais constitué de phosphate naturel tendre moulu.

Phylloxéra : insecte homoptère (Dactylosphaera vitifoliae), qui est une sorte de puceron ravageur de la vigne.

PIB : produit intérieur brut. Cette notion de comptabilité nationale permet de mesurer de manière synthétique l’activité productrice réalisée dans l’économie nationale. Le PIB correspond à la somme de la valeur des biens et services disponibles pour les emplois finals sur le territoire économique (consommation finale, formation brute de capital fixe et variation des stocks) et du solde des échanges extérieurs (exportations moins importations de biens et services). Le PIB est aussi égal à la somme des valeurs ajoutées des branches, majorée des impôts et de la TVA grevant les produits, et nette des subventions sur les produits.

Piétin échaudage

Piétin verse

Pisciculture : forme d'aquaculture consistant en l'élevage des poissons.

Pivotante : se dit d'une racine très grosse par rapport aux radicelles et s'enfonçant verticalement dans le sol (exemple: la carotte).

Pollinisation : transport du pollen de l'anthère au stigmate de la même fleur ou d'une autre fleur.

Polyrégionale : cf. «régionalité des entreprises».

Porcherie : bâtiment d'élevage destiné à loger des porcins.

Porte-greffe : en arboriculture, sujet sur lequel on implante un greffon.

Prairies artificielles (définition SAA) : elles sont ensemencées exclusivement en légumineuses fourragères vivaces (pures ou en mélanges). Il s’agit le plus souvent de cultures de luzerne, de trèfle violet ou de sainfoin. Ces surfaces sont généralement fauchées et occupent le sol plus d’un an, mais leur durée peut théoriquement aller jusqu’à 10 ans. Les légumineuses pures, même semées depuis plus de 5 ans sont toujours considérées comme des prairies artificielles. Elles sont toujours composées de plus de 80% de légumineuses semées.

Prairies temporaires (définition SAA) : il s’agit de superficies à base de graminées fourragères.

Prix courants : en comptabilité nationale, évaluation des opérations sur biens et services (production, consommation intermédiaire, formation brute de capital fixe, consommation finale…) en utilisant les prix de la période considérée.

Prix de base : montant que le producteur reçoit de l’acheteur par unité de bien ou de service produite, diminué des impôts sur les produits et augmenté des subventions sur les produits. Le prix de base exclut les frais de transport facturés séparément.

Production : dans les comptes de l’agriculture, cette notion représente la valeur des productions vendues, stockées ou immobilisées au cours de la période, augmentée de l’autoconsommation et de l’intraconsommation d’alimentation animale sur l’exploitation. La production est valorisée au prix de base, c’est-à-dire y compris les subventions sur les produits.

Production brute standard : cf. «PBS».

Produit intérieur brut : cf. « PIB ».

Produit phytosanitaire : produit destiné à protéger des espèces végétales cultivées et à en améliorer les rendements, constitué d'une substance active ou d'une association de plusieurs substances chimiques ou micro-organismes, d'un liant et éventuellement accompagné d'un solvant, d'adjuvants ou d'un tensioactif.

Puceron cendré

Pyrale

Quasi-monorégionale : cf. « degré d’implantation de l’entreprise dans une région ».

Racine : partie non visible de la plante puisant dans le sol les éléments nécessaires à sa nutrition (eau, sels minéraux).

Radicelle : racine secondaire très petite.

Recensement agricole : enquêtes exhaustives auprès des exploitations agricoles réalisées en 1970, 1979, 1988, 2000 et 2010.

Régionalité des entreprises : dans les résultats présentés pour les entreprises agroalimentaires, une entreprise est dite régionale lorsque plus de 50% de ses salariés sont dans une région (ou de ses établissements si l’entreprise n’a pas de salarié), sinon elle est dite polyrégionale.

Résultat courant avant impôts (RCAI) : solde intermédiaire de gestion standardisé égal à : Produits d’exploitation + quotes-parts de résultats sur opérations faites en commun + produits financiers – charges d’exploitation – quotes-parts de résultats sur opérations en commun – charges financières. C’est donc la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier que l’entreprise ou l’exploitation agricole ont dégagé sur l’exercice comptable. Les produits d’exploitation comprennent les subventions d’exploitation. Dans la définition du RCAI retenue par le Rica et par les comptes de l’agriculture, les charges sociales et les rémunérations de l’exploitant et de ses associés ne sont pas prises en compte dans les charges d’exploitation.

Rhizoctone

Rhizome : tige souterraine vivace, très souvent horizontale, émettant chaque année des racines et des tiges aériennes.

Rica : réseau d’information comptable agricole. Mis en œuvre en France depuis 1968, le Rica est une enquête réalisée dans les États membres de l’Union européenne selon des règles et des principes communs. Le Rica recueille des informations comptables et techniques auprès d’un échantillon d’exploitations, représentatif des unités moyennes ou grandes selon la classification par la production brute standard (PBS) pour la France métropolitaine. L’échantillon est construit selon une méthode proche des quotas qui prend en compte un croisement Région –Orientation technico-économique de l’exploitation (Otex)– Classe de la dimension économique des exploitations (Cdex). Cf. «PBS».

Rotation culturale : ordre de succession des cultures sur une parcelle donnée.

Rouille brune

Rouille jaune

SAA : cf. « statistique agricole annuelle ».

SAA : elles comprennent les prairies naturelles productives, les prairies temporaires semées depuis plus de 6 ans et les prairies peu productives (parcours, landes, alpages...). Elles sont destinées à l’alimentation des animaux, elles peuvent être fauchées et/ou pâturées.

Salarié permanent non familial des exploitations

SAU : superficie agricole utilisée. Elle comprend les terres arables, la superficie toujours en herbe (STH) et les cultures permanentes.

SCEA : société civile d’exploitation agricole, régie par les dispositions du code civil et ayant pour objet d’exercer une activité agricole. La responsabilité financière des associés n’est pas limitée.

Scierie : les scieries comprennent les entreprises qui ont pour activité le sciage, le rabotage et le façonnage du bois.

Sclérotinia

Secteur d’entreprise : pour chaque entreprise, on détermine son activité principale exercée (APE) à partir de la ventilation de ses ventes et de ses effectifs selon les diverses classes de la nomenclature d’activités française (Naf - cf. ce terme). Toutes les entreprises ayant la même activité principale sont classées dans un ensemble appelé « secteur d’entreprise ». Une entreprise appartient donc en totalité à un secteur d’entreprise et à un seul. Le secteur d’entreprise constitue le cadre d’analyse le mieux adapté pour l’étude des données comptables.

Semis : Le semis est le moment où l’on sème, c’est-à-dire le moment ou les semences ou graines sont mise en terre pour pouvoir cultiver une nouvelle génération de plante.

Sempervirent : ce mot désigne des espèces, généralement des arbres ou arbustes qui, comme les conifères, semblent ne jamais perdre leurs feuilles (ou leurs « aiguilles ») ; en fait, ils perdent leurs feuilles en toutes saisons, mais les renouvellent aussi… en toutes saisons.

Septoriose

Signes de qualité des produits : on distingue six signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine pour les produits agroalimentaires : 1° l’appellation d’origine contrôlée (AOC) désigne un produit originaire d’une région ou d’un lieu déterminé et dont la qualité ou les caractéristiques découlent de ce milieu géographique.

Siren, Siret : cf. « unité légale », «établissement».

Sol : formation naturelle de surface, à structure meuble et d'épaisseur variable, résultant de la transformation de la roche mère sous-jacente sous l'influence de divers processus, physiques, chimiques et biologiques, au contact de l'atmosphère et des êtres vivants (Albert Demolon).

Sols boisés : surfaces caractérisées à la fois par la présence d’arbres d’essences forestières et par l’absence d’autre utilisation prédominante du sol. Dans l’enquête Teruti-Lucas : sols boisés = forêts (y compris peupleraies) + bosquets + haies + arbres d’alignement

Solution nutritive : Une solution nutritive est par définition aqueuse, elle comporte des molécules constituées d’atomes qui vont permettre à la plante de pousser plus rapidement. Ainsi les atomes CHON pour carbone, hyd

Sous-solage : technique pour redonner de la perméabilité au sol

SSP : personne étrangère à la famille du chef d’exploitation ou des coexploitants, qui effectue un travail agricole régulier tout au long de l’année, à temps plein ou partiel.

Statistique agricole annuelle (SAA) : opération statistique visant à élaborer aux niveaux départemental, régional et national une synthèse chiffrée des différentes productions agricoles en termes physiques (superficies, rendements, productions, effectifs d’animaux). Cette synthèse multi-sources est le fruit d’arbitrages conduisant à des données cohérentes dans le temps et homogènes dans l’espace. Les séries sur les surfaces et les effectifs d’animaux sont calées sur celles des recensements agricoles. La prise en compte des résultats du recensement agricole de 2010, ont conduit à de lourdes opérations de rétropolation des données sur la période 2000- 2010. Seule la partie sur l’utilisation du territoire dans les Dom n’est pas finalisée.

STG : spécialité traditionnelle garantie. Cf. « signes de qualité des produits ».

STH : cf. « superficie toujours en herbe ».

Superficie en production : la superficie en production comptabilise les surfaces de culture toujours en production par rapport à la campagne précédente et les entrées en production. En particulier, les surfaces de vignes ou de vergers ne sont comptabilisées que lorsqu’il y a production de fruits soit en général une voire plusieurs campagnes après la plantation.

Superficie toujours en herbe ou prairies permanentes

Taupin

Taupin (Bio)

TEC : tonne-équivalent-carcasse. Unité employée pour pouvoir agréger des données en poids concernant des animaux vivants et des viandes sous toutes leurs présentations : carcasses, morceaux désossés ou non, viandes séchées, etc. On applique au poids brut un coefficient propre à chaque forme du produit : 1 pour une carcasse entière par définition, 0,5 pour un gros bovin vivant, 1,3 pour les morceaux désossés, 1,8 pour les saucissons, par exemple.

Terres labourables/terres arables : les terres labourables comprennent les superficies en céréales, oléagineux, protéagineux, betteraves industrielles, plantes textiles, médicinales et à parfum, pommes de terre, légumes frais et secs de plein champ, cultures fourragères, ainsi que les jachères. Par convention dans les enquêtes du SSP, les terres arables comprennent, en plus des surfaces précédentes, les terres en cultures maraîchères et florales et les jardins familiaux des exploitants.

Teruti-Lucas : cette enquête, sur l’utilisation du territoire, réalisée chaque année, permet de suivre l’évolution des différentes catégories d’occupation du sol à partir d’un ensemble de points constituant un échantillon représentatif du territoire. Un premier échantillon permanent (échantillon Teruti) constitué en 1982 a été suivi jusqu’en 1990-1991. Il a été renouvelé en 1990 et 1991 afin de corriger certains biais de représentativité introduits lors du tirage de l’échantillon de 1982. On dispose donc de deux séries historiques continues 1982-1990 et 1992-2004, portant sur 550 000 points, sauf en 2004 où l’échantillon a été réduit à 155000 points. En 2005, les progrès techniques en matière de numérisation des documents cartographiques et de géo-référencement des points ont incité à redéfinir à nouveau l’échantillon de l’enquête appelée désormais Teruti-Lucas. L’échantillon complet représentatif du territoire comprend en métropole 309000 points groupés en 31 500 grappes ou segments. L’échantillon est également étendu aux départements d’outre-mer.

Tête de rotation : première culture dans une rotation culturale.

Tracteur agricole : véhicule automoteur à roues ou à chenilles qui remplit des fonctions de traction de remorques ou de machines agricoles grâce à des barres d'attelage, de support d'accessoires ou de machines installés soit à l'avant ou à l'arrière grâce à des bras de relevage, d'animation de machines agricoles comportant des pièces rotatives ou des vérins, grâce à une prise de force ou à un système hydraulique.

Traite : action de traire, c’est-à-dire de tirer le lait des mamelles des mammifères (vache, chèvre, brebis…). Cette opération est manuelle ou mécanique.

Transhumance : migration saisonnière du bétail (ovins, bovins ou chevaux) ou des abeilles, respectivement de la plaine vers la montagne en fonction des conditions climatiques.

Tubercule : partie renflée d'un rhizome ou d'une racine riche en substances de réserve (exemple : la pomme de terre).

TVA : taxe à la valeur ajoutée.

Typhulata

UGB : unité-gros-bétail. Unité employée pour pouvoir comparer ou agréger des effectifs animaux d’espèces ou de catégories différentes. Les coefficients sont calculés selon l’alimentation des animaux. L’unité Gros bétail tous aliments (UGBTA) compare les animaux selon leur consommation totale, herbe, fourrage et concentrés. L’unité gros bétail « alimentation grossière » (UGBAG) les compare selon leur consommation en herbe et fourrage et ne concerne que les herbivores.

Unité légale : entité juridique de droit public ou privé qui peut être : une personne morale, dont l’existence est reconnue par la loi indépendamment des personne ou des institutions qui la possèdent ou qui en sont membres ; une personne physique, qui, en tant qu’indépendant, peut exercer une activité économique. Elle est obligatoirement déclarée aux administrations compétentes (Greffes des tribunaux, Sécurité sociale, DGI, ...) pour exister. L’existence d’une telle unité dépend du choix des propriétaires ou de ses créateurs (pour des raisons organisationnelles, juridiques ou fiscales). L’unité légale est l’unité principale enregistrée dans le répertoire Sirène. Elle est identifiée par son numéro siren de 9 chiffres.

UTA : unité de travail annuel, mesure du travail fourni par la main-d’œuvre. Une UTA correspond au travail d’une personne à plein temps pendant une année entière. Le travail fourni sur une exploitation agricole provient, d’une part de l’activité des personnes de la famille (chef compris), d’autre part de l’activité de la main-d’œuvre salariée (permanents, saisonniers, salariés des entreprises de travaux agricoles et des coopératives d’utilisation du matériel agricole).

Vaccination : La vaccination est une méthode médicale préventive et collective, il s’agit de présenter une souche pathogène affaiblie aux systèmes immunitaires d’un animal pour préparer celui-ci à réagir plus efficacement et plus rapidement en cas d’infection.

Vache : La vache est un mammifère bovidé domestiqué et élevé pour sa viande, son cuir, son lait et permet la fabrication de nombreux produits comme le fromage, le lait, la crème et le beurre

Vaine pâture : sous l'Ancien Régime, droit d'usage qui permettait de faire paître gratuitement son bétail en dehors de ses terres.

Valeur ajoutée : en comptabilité nationale, elle désigne la valeur créée par chaque unité de production au prix de base, elle est mesurée par la différence entre la valeur de la production de biens et services y compris subventions sur les produits, nette des impôts sur les produits, et celle des consommations intermédiaires au prix d’acquisition au coût des facteurs, elle est égale à la valeur ajoutée au prix de base, déduction faite des autres impôts à la production et augmentée des subventions d’exploitation. La valeur ajoutée peut être brute (avant déduction des amortissements) ou nette (après déduction des amortissements). La valeur ajoutée nette au coût des facteurs s’appelle aussi résultat agricole (cf. ce terme). Au sens du dispositif Esane (cf. ce terme), la valeur ajoutée s’entend au prix du marché. Elle est égale à la différence entre la valeur des biens et des services produits par les entreprises agroalimentaires et celle des consommations intermédiaires (cf. ce terme).

Valeur courante : désigne, en comptabilité nationale, la valeur des opérations avec l’unité monétaire de la période considérée. Pour les opérations sur biens et services, il s’agit de l’évaluation à prix courants.

Variété : groupe taxonomique défini à l'intérieur d'une espèce. Une variété cultivée est un cultivar.

Veau : Le veau est le petit de la vache

Vêlage: la mise bas de la vache qui donne alors naissance à un veau.

Vendange : récolte du raisin en vue de la production de vin.

Verger : terre dévolue à la culture d'arbres fruitiers.

Vernalisation : La vernalisation est un processus naturel et/ou artificielle qui consiste à mettre au froid des semences pour favoriser leur germination et le caractère synchrone de celle-ci dès l’arrivée des beaux-jours

Vers gris

Vétérinaire : Médecin des animaux

Vignoble : parcelle, ou plus largement territoire, planté de vignes.

Vin : Boisson plusieurs fois millénaire issue de la fermentation du raisin

Vinification : La vinification est un procédé ou le moût de raisin se transforme en vin par fermentation, généralement à l’intérieur d’un chai

Virus MRDV

Viticulture : Action de cultiver la vigne

Vivace : se dit d'une plante vivant plus de trois saisons (on parle de plante pérenne lorsqu'elle semble vivre indéfiniment). Les arbres sont le meilleur exemple des plantes vivaces.

Volaille : Volatile regroupant la majorité des gallinacées, comme la dinde, la poule … Elle est élevée pour sa chair ou ses œufs

Vosgienne : race bovine française mixte.