Actus / Presse

La France Agricole

Prendre le train des Start-up en Marche.

Libre Arbitre des agriculteurs
Parmi les exploitants le plus expérimentés, soucieux de gagner du temps et de réduire leurs charges comme leur stress, certains ont déjà fait le choix des start-up. Objets connectés, marchés en ligne, drones, outils dédiés à la commercialisation…, ils se disent stimulés par les promesses faites en matière de traçabilité et de transparence des prix. Pouvoir se comparer de manière anonyme, est aussi un atout pour eux, qui souhaitent en priorité rester maître de leur décision. « On va vous conseiller… », a commencé un fabricant de produits phytosanitaires lors d’un conférence au SIMA 2017. Et de sitôt de se faire rappeler à l’ordre par un exploitant : «  On n’a pas besoin d’etre conseillé, on a besoin d’OAD. » Comme c’est le cas en E-commerce de la société Meshectares.com fondée par Gaétan Fleury, qui compte aujourd’hui 5000 clients… Parmi ces start-up Agtech sur la ligne de départ, les spécificités du marché agricole écrèment par avance les initiatives, limitant dans le même temps la casse à l’arrivée. Depuis les capteurs connectés aux champs (Weenat, Sencrop, Karnott, Nexxtep…) jusqu’au financement participatif (Miimosa…) en passant par les places de marché en ligne (Meshectares.com, Agrioutils…) les outils d’aide à la commercialisation (Piloter sa ferme, comparateuragricole …), les logiciels de gestion(Ekylibre…), les plates-formes de mise en relation pour des formations (Agrifind…), pour louer son matériel (Wefarmup, votremachine.com…) ou pour favoriser les circuits-courts (La Ruche qui dit oui…) les projets abondent dans tous les sens…

La France Agricole du 12Mai 2017 : p41 à 44 par Rosanne Aries


La France Agricole

Sur les plates-bandes des poids lourds
Concurrentes ou partenaires des acteurs historiques, les jeunes pousses bousculent l’écosystème agricole.
50% des agriculteurs qui viennent sur Meshectares.com pour acheter leurs intrants viennent d’une douzaine de départements. « Ces territoires se trouvent dans une situation de monopoles », explique Gaétan Fleury, fondateur de la start-up. (…) Nous souhaitons une pluralité, que les agriculteurs puissent choisir, qu’ils retrouvent une autonomie et une concurrence relative de sourcing. Notre objectif est que 15 à 20% des leurs appros se fassent chez nous. (…) « Sur 40 milliards d’euros d’achats annuels, il était prévu que 2% s’effectuent en 2018 sur le web, rappelle Gaétan Fleury. Aujourd’hui, on est sur des estimations situées entre 13 et 18%, parce que les grands acteurs se digialisent à leur tour. » … les acteurs traditionnels ne se posent plus la question de savoir s’il faut aller sur le digital mais comment y aller…

La France Agricole du 12Mai 2017 : p45-6 par Rosanne Aries


 

1001 startups

30 Mars 2017

#AgriTech : Un mapping de 150 startups ! : cliquer pour voir l'article

De nouveaux défis pour le métier d’agriculteur, les institutions, les grandes entreprises agroalimentaires, comme pour le consommateur final, qui sous-tendent l’émergence de ces start-ups agritechs en France.


Cultivar

23 Mars 2017
Engrais, semences, phytos : cliquer pour voir l'article

Si c’est avant tout le prix qui incite les agriculteurs à se rendre sur Internet pour s’approvisionner en pièces, en semences, en engrais ou encore en produits de protection des plantes, Gaétan Fleury, président et fondateur de www.meshectares.com espère les fidéliser par la qualité des produits qu’il fournit mais aussi pour ses services.
Le site offre une multitude de conseils pour accompagner l’agrinaute dans sa prise de décision d’achat. D’ailleurs, pour faciliter l’ergonomie et le processus d’achat des intrants, le site proposera bientôt une home page spécifique à chaque catégorie de métier : viticulteurs, céréaliers, éleveurs, etc.
www.meshectares.com se qualifie lui-même d'outil numérique de distribution. Il s’agit en quelque sorte d’un centre commercial dédié aux exploitants, pouvant livrer en France, en Suisse et en Belgique.
Depuis sa création il y a deux ans, ce sont plus de 5 000 agriculteurs qui font régulièrement confiance à cette market place pour s’approvisionner. Cette dernière compte pas moins de 200 000 références de pièces détachées, 650 variétés de semences toutes espèces confondues, 500 produits phytosanitaires, une capacité à proposer des formulations d’engrais à la carte et à aller jusqu’au rendu racine pour les amendements.


La France Agricole

4 Janvier 2017
 

Meshectares.com joue la carte des phytos et de la météo !

Premier acteur à vendre des phytos sur internet, Meshectares.com veut conforter sa position avec un catalogue très étoffé et des prix attractifs. La jeune Start-up créée par Gaétan Fleury, ingénieur agronome et diplômé en marketing, s’est aussi diversifiée dans l’approvisionnement d’engrais, les semences, les équipements de protection individuelle et les pièces de rechange pour tous les matériels. Afin de se distinguer de la concurrence qui est de plus en plus rude sur le secteur du e-commerce agricole, Meshectares.com mise aussi sur les services et notamment la météo, grâce à un partenariat avec l’américain Foreca. Le site livre une information météo gratuite mise à jour toutes les heures pour la météo du jour et toutes les trois heures pour la météo à 10 jours.
Engrais, semences, phytos : cliquer pour voir l'article
Par Rosanne Aries et Corinne Legall


Réussir fruit et légume

Décembre 2016 : Numéro 367
 

Acheter ses intrants sur internet
La démarche d’achat des intrants phytosanitaires sur internet est encore très marginale mais, selon Gaétan Fleury, fondateur de Meshectares.com, la toute jeune plate-forme de e-commerce dédiée à l’agriculture, ce marché pourrait se développer : « Aujourd’hui, 97% des agriculteurs est connecté et 67% a déjà acheté sur la toile, observe-t-il. Notre force, être accessible 24h/24 et sept jours sur sept avec un accès aux fiches techniques de tous les produits homologués et une référence prix, autant d’informations qui conduisent les agriculteurs à se connecter », explique-t-il. Côté service, Meshectares.com livre en sept jours avec un minimum d’achat de 1000 euros et renvoie les clients vers des conseillers spécialisés si nécessaire. « Ainsi, pour des conseils sur le maraîchage, nous mettons nos clients en relation avec Elie Dunand, ingénieur et conseiller spécialisé dans ce domaine ». Cette place de marché web qui s’approvisionne auprès de distributeurs et fabricants partenaires, dispose de l’agrément phytosanitaire. Pour l’heure, sur 2000 clients, seulement 40 sont des producteurs de fruits et légumes mais à terme, la plateforme souhaite mettre en place une section dédiée à l’arboriculture et au maraîchage afin d’intéresser plus de producteurs.
Journaliste : Isabelle Montigaud


Réussir Vigne

1er Décembre 2016
 

Dans le numéro 235 p25 de Décembre 2016 pour la revue Réussir Vigne, la journaliste Isabelle Montigaud relève les enjeux des produits phytosanitaires pour nos exploitations viticoles. Ainsi, dans son article intitulé « Phytos, miser sur le conseil et la concurrence », Madame Montigaud indique l’engouement suscité par une entreprise de e-commerce agricole « Meshectares.com », qui a pour particularité de vendre des produits phytosanitaires, de donner en libre accès 24/7 les fiches techniques et légales et une référence prix sur les produits. Enfin, celle-ci précise les modalités de ports et de paiement propre à Meshectares.com avant de conclure par : «Cette entreprise est à suivre, car Meshectares.com souhaite développer très prochainement un site dédié à la viticulture… »


Agra'up

24 Novembre 2016
 

Nouvelle citation de la société Meshectares.com, dans la Newsletter dédiée aux professionnels du monde agricole « Agra’UP » rédigée par le journaliste Mathieu Robert. Dans sa rubrique « Stratégies et innovations ». Il souligne dans cet article, l’approche serviciel choisi par Meshectares.com qui vient de finaliser un module de météo agricole gratuit et précis pour tous les agriculteurs sur ordinateur et sous forme d’application mobile ; dans le but de renforcer son afflux de commandes sur la vente d’engrais, de semences, de produits phytosanitaires et de pièces détachées.


Agra'up

8 Novembre 2016
 

Citation de la société Meshectares.com, comme l’un des futurs acteurs référents de la distribution d’agrofournitures par internet, d’engrais, de produits phytosanitaires, de semences…
Directeur des rédactions et Adjoint, Hervé Plagnol et Mathieu Robert.


Réussir grande culture Meshectares.com

9 Septembre 2016

Dans le numéro 305 p66 de Septembre 2016 de la revue Réussir Grandes Cultures, le journaliste Benoît Contour parle de Meshectares.com à plusieurs reprises.

Ainsi, dans son article intitulé « Marché des engrais : actualiser ses repères » Benoît Contour explique avec l’appui technique de M. Alban Fontaine (Agritel) et M. Dominique Vilette (In Vivo) la difficulté d’acheter ses engrais pour un exploitant agricole dû à la volatilité des cours et l’opacité des prix.

Avant d’expliquer que Meshectares.com affichait ses prix en citant comme exemple : « le 30 juin 2016, l’ammonitrate 33,5 en bigbag était au prix de 236€ HT la tonne livrée. Une information disponible en quelques clics », ce qui « ne laisse pas indifférents les autres acteurs de la distribution…avec lesquels Meshectares.com ne s’interdit pas de travailler »

Haut de page